Clés de Sagesse Toltèque

Publié le par nathalie

Hanuman nous propose un texte très inspirant, tiré des enseignements de Don Miguel Ruiz, et recueilli par MC Nelson sous le titre : "Au-delà de la peur, le sclés de la sagesse Toltèque" (éd. Jouvence)

"Dans ce rêve, je me trouve dans la forêt la plus magnifique, vers midi. je me sens très bien, tout entouré de beauté. Je vois les rayons du soleil illuminer les arbres et les fleurs. Je vois des papillons et j'entends le bruit de la rivière. je marche en direction de cette rivière au bord de laquelle un vieil homme est assis à l'ombre d'un grand arbre. Cet homme, à la barbe blanche et aux yeux puissants et doux, projette une aura brillante aux couleurs magnifiques. je suis assis devant lui et j'attends qu'il sente ma présence et me regarde.

    Je lui demande : "Comment projetez-vous ces couleurs magnifiques ? Pouvez-vous m'apprendre à le faire ?"
    Il me sourit. "Ta demande me rappelle des souvenirs, car, un jour, j'ai vu mon propre maître faire la même chose, et je lui ai posé la même question. Pour toute réponse, il a ouvert sa poitrine, il y a plongé la main et en a sorti son propre coeur. Alors, il en a pris une flamme lumineuse. Puis il a ouvert ma poitrine et y a déposé cette flamme dans mon coeur. Dès lors, tout a changé en moi, car cette flamme était l'amour inconditionnel. J'ai senti la flamme de cet amour devenir un feu qui me consumait.
    "J'ai partagé cet amour avec toutes les cellules de mon corps, leur envoyant un amour inconditionnel. Ce jour-là, j'ai fait un avec mon corps.
    "J'ai décidé d'aimer mon mental. je me suis mis à aimer chaque émotion, chaque pensée, chaque sentiment et chaque rêve issu de lui. Ce feu a transformé complètement ma psyché et celle-ci m'a aimé si fort en retour que mon feu s'est accru encore plus et que j'en ai ressenti le besoin de le partager davantage.
    "J'ai pris la décision d'offrir mon amour à chaque fleur, chaque arbre, chaque brin d'herbe, ainsi qu'à toutes les plantes de la forêt. Tous ont réagi à mon amour et m'ont aimé en retour, et nous sommes devenus un.
    "Mais mon amour continuait de grandir, de même que mon besoin de le partager. J'ai donc décidé de mettre un peu de mon amour dans chaque pierre, dans la poussière, dans chaque minéral du sol, et tous m'ont aimé en retour. Et nous sommes devenus un.
    "Et mon amour ne cessait de croître. j'ai alors décidé d'en mettre un peu dans les oiseaux, les chats, les chiens, et en chaque animal qui existe. Tous se sont mis à m'aimer en retour et à me protéger. Nous sommes devenus un.
    "Comme mon amour grandissait encore, j'ai décidé d'aimer l'eau. J'ai aimé la pluie, la neige, les rivières, les lacs, les océans, et je suis devenu un avec l'eau.
    "Et puisque mon amour continuait de grandir, j'ai décidé d'aimer l'atmosphère, la brise, l'ouragan, la tornade, et nous sommes devenus un et ils m'ont aimé en retour.
    "Mon amour ne s'est pas arrêté là. Il a continué de s'accroître, aussi me suis-je tourné vers le ciel où j'ai vu le soleil, la lune et les étoiles. Alors j'ai décidé de mettre un peu de mon amour en eux, et ils m'ont aimé à leur tour, et nous sommes devenus un.
    "Une fois encore, mon amour s'est trouvé accru et j'ai décidé de le partager avec chaque être humain, avec les anciens, avec chaque homme, chaque femme et chaque enfant, et nous sommes devenus un.
    "Désormais où que j'aille, j'y suis déjà, m'attendant moi-même".

Puis le vieil homme ouvre sa poitrine de ses mains et sort son coeur sous mes yeux. Il en prend une flamme, il ouvre ma poitrine et mon coeur, et il y dépose cette flamme. Lorsque je me réveille, je la sens devenir un feu. maintenant, je partage cet amour avec vous.

En ce moment même, j'ouvre ma poitrine et sous vos yeux, j'ouvre mon coeur. J'y prend une petite flamme, puis j'ouvre votre poitrine et votre coeur et je l'y dépose. Cette flamme de mon amour est la flamme du Christ.
Voilà quel est ce rêve."

Publié dans citations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :